I/ Ressources pour le travail préparatoire des élèves (et étudiants)

 

1) Vidéos de Xavier Ragot sur le thème de la croissance

- "Il faut repenser notre modèle de croissance" : Interview de Xavier Ragot sur Xerfi Canal le 3 février 2015 (9mn 43)

Visionner cet interview sur Xerfi Canal ou sur YouTube.

Lors de cet interview, Xavier Ragot répond aux questions suivantes : quel est le potentiel de croissance pour la France dans les 10 ans à venir ? que peut faire l'Etat pour assurer cette croissance ? quelles difficultés sont à surmonter ? peut-on miser sur l'industrie pour relancer la croissance ? le modèle social français est-il pérenne ? doit-on faire l'hypothèse d'une stagnation séculaire pour les décennies à venir ? doit-on revoir nos indicateurs de progrès économique ? 

- "Le ralentissement de la croissance : du côté de l'offre ?" : Interview de Xavier Ragot par Science Po le 30 septembre 2015 (3mn 20)

Visionner cet interview sur Youtube.

Et si le problème français, en matière de croissance, venait de l'offre ? Xavier Ragot, président de l'OFCE, présente les conclusions du n°142 de la Revue de l'OFCE, paru en septembre 2015.

"Quelles stratégies de sortie de crise dans l'Union européenne et en France ?", faut-il une politique d'offre ou de demande ? : Interventions de Xavier Ragot et d'Eric Heyer (OFCE) lors d'un colloque organisé par France Stratégie et l'OFCE le 18 décembre 2014 (1mn 38)

Visionner cet interview sur Youtube.

Les dernières prévisions macro-économiques de la Commission européenne soulignent la faiblesse de la croissance à court terme dans l'UE et en France alors qu'à plus long terme, le risque de stagnation séculaire est envisagé par un nombre croissant de chercheurs. Quelles sont les politiques d'offre et de demande à mettre en oeuvre pour relancer l'activité dans l'UE et en France ? France Stratégie et l'OFCE ont organisé un séminaire pour tenter d'y répondre.

- Quelles perspectives de croissance et d'emploi pour la France en 2016 ? Le 18 janvier 2016, Xavier Ragot réagissait sur France Inter à l'annonce par François Hollande de nouvelles mesures en faveur l'emploi (L'invité du 13h) et donnait les prévisions de croissance de la France pour 2016 sur Xerfi Canal (La laborieuse diffusion de la croissance en 2016).

 

2) Qu'est-ce que la croissance économique ? Comment la mesure-t-on ? D'où vient-elle ? Rappels sur une notion centrale en économie

- Animation de la Cité de l'Economie et de la Monnaie : "la croissance" (et ses limites)

Visionner cette vidéo sur YouTube.

- Pour un résumé des différentes sources de la croissance, voir ce schéma extrait du site des SES de l'Académie d'Aix-Marseille : 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Schema_sources_croissance

Source : http://www.pedagogie.ac-aix-marseille.fr/jcms/c_376225/it/croissance-economique

 

3) Après la crise, quelle reprise ? (1ère piste de réflexion)

Après la crise financière de 2008, qui a entraîné une grave crise économique, quelles politiques publiques ont été mises en oeuvre, notamment en France et en Europe ? Ces politiques ont-elles permis de renouer avec la croissance ? La crise économique a-t-elle affecté le potentiel de croissance de la France ?

a) Les effets de la crise financière sur la croissance

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Taux de croissance du PIB (%) en France entre 1990 et 2014 (données Insee)

Variation_PIB_France

- Comment la crise des crédits subprimes aux Etats-Unis a-t-elle entraîné une crise économique, puis une crise des dettes souveraines (des Etats) en Europe ? Voici un schéma qui reprend les principaux enchaînements de la crise de 2008Schema crise 2008 (clic droit : ouvrir dans un nouvel onglet)

- Animation Dessine-moi-l'éco : "Pourquoi la déflation peut-elle être dangereuse ?" (mai 2015).

On entend souvent dire que la déflation est une bonne nouvelle pour les ménages, car ils peuvent consommer plus. Pourtant, si la déflation dure trop longtemps, elle peut devenir dangereuse et entraîner une crise déflationniste.

Visionner cette vidéo sur YouTube.

b) L'action conjoncturelle de l'Etat : Politiques de relance versus politiques de rigueur ou d'austérité

- Animation de Dessine-moi-l'éco : "Austérité ou relance, comment ça marche ?" (juin 2013), avec une explication de la notion de multiplicateur keynésien.

Visionner cette vidéo sur YouTube.

- Dossier de la "Finance pour tous" sur la relance, avec une illustration : le plan de relance de 2008-09 mis en place en France à la suite de la crise des subprime.

- Pour une perspective historique, on pourra consulter ce court article de Sciences Humaines : "Les politiques de relance, du New Deal à aujourd'hui" (2011).

- Keynes préconisait la relance budgétaire pour enrayer la crise. Pour Xavier Timbeau (2008), de l'OFCE, "Dans la crise financière, nous sommes décidément tous keynésiens !". Lorsque la politique monétaire devient inefficace, la politique budgétaire peut être efficace pour sortir de la récession, sous certaines conditions, explique Xavier Timbeau : Timbeau OFCE 2008 Keynes (clic droit : ouvrir dans un nouvel onglet)

- Après les politiques de relance, des politiques de rigueur budgétaire en réponse à la crise des dettes souveraines dans la zone euro ont été mises en place. Pour certains économistes comme Jean-Marc Daniel, ces politiques sont incontournables car la dette de l'Etat pénalise la croissance (voir cet extrait de l'émission "Voyage au bout de la crise" de 2013). Mais pour d'autres économistes, les politiques de consolidation budgétaire généralisées mises en place dans la zone euro depuis 2010 sont un frein à la reprise en Europe et aggravent la crise économique. C'est le cas des économistes de l'OFCE, par exemple dans cet extrait de l'ouvrage L'Economie française 2016 (sept.2015) : OFCE Extrait L'Economie francaise 2016 (clic droit : ouvrir dans un nouvel onglet)

- En l'absence de marges budgétaires des Etats de la zone euro, et face au risque de déflation, la mise en œuvre d'une politique monétaire expansionniste est préconisée. Mais les taux d'intérêt directeurs de la BCE étant déjà à un niveau historiquement bas (0,05%), sans effet sur la croissance, celle-ci doit utiliser des instruments non conventionnels pour assouplir encore sa politique monétaire : en mars 2015, la BCE a lancé un plan de "quantitative easing" (assouplissement quantitatif), qui vise à relancer la croissance et l'inflation dans la zone euro, et à faire baisser l'euro face aux autres devises. Cette vidéo de "Dessine-moi-l'éco" explique en quoi consiste Le Quantitative Easing.

c) Les effets durables de la crise sur la croissance future

- Comme de nombreux économistes, Patrick Artus estime qu'une longue période de crise peut avoir des effets durables sur la croissance potentielle* future d'un pays, en raison de son impact sur les ressources productives (le capital et le capital humain) : "2008-2015 : 8 ans presque sans croissance en France et en Italie ; quelles conséquences à long terme ?", Flash Economie n°807, 19/10/2015.

* La croissance potentielle est la croissance qu'une économie peut espérer maintenir dans le long terme, hors période de crise ou d'accélération, en utilisant à plein ses capacités humaines (main-d'oeuvre), matérielles (capital) et intellectuelles (progrès technique...).

- Des réformes structurelles sont-elles nécessaires pour augmenter le potentiel de croissance de la France ? C'est l'avis de l'économiste Olivier Klein dans cet article du Monde (20/03/2014) : "Les réformes structurelles sont difficiles, mais indispensables". Mais pour d'autres économistes, comme l'Américain Joseph Stiglitz, Prix Nobel d'économie, les réformes structurelles préconisées risquent d'affaiblir encore la demande globale et donc de conduire à la déflation : Conference Stiglitz Assemblee Nationale janvier 2015 (clic droit : ouvrir dans un nouvel onglet).

 

4) Croissance à long terme... ou stagnation à long terme ? (2ème piste de réflexion)

a) La croissance à long terme en France : des "Trentes Glorieuses" (J. Fourastié) aux "Trente Piteuses" (N. Baverez) ?

- "La gazelle devenue escargot", un extrait du livre Eco-graphiques. 50 graphiques pour regarder l'économie autrement, de Jean-Marc Vittori (Eyrolles, 2014) : le graphique et son commentaire

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Croiss_PIB_France_Vittori_p15

Gazelle_dev_escargot_Vittori_p14

 - Pourquoi la croissance rapide de l'après-guerre était-elle exceptionnelle ? L'éclairage de l'économiste Daniel Cohen dans le documentaire "Fric, Krach et Gueule de bois. Le roman de la crise" (France 2, 2011).

b) Le débat sur la fin de la croissance

- Interview de Christian Chavagneux sur Xerfi Canal : "La croissance c'est fini !" (30/09/2014)

Visionner la vidéo complète sur Xerfi Canal (12mn 43) .

Dans cette vidéo, C. Chavagneux, économiste et éditorialiste à Alternatives Economiques, présente l'analyse de l'économiste américain Robert Gordon dans son étude de 2012 intitulée "Est-ce la fin de la croissance économique américaine ?". Dans celle-ci, Gordon affirme que la croissance rapide que le monde a connue depuis 250 ans est une situation exceptionnelle dans l'histoire de l'humanité. Il explique pourquoi la croissance américaine, déjà ralentie par l'affaiblissement du progrès technique, va baisser fortement et durablement, en identifiant les "vents contraires" qui freinent la croissance potentielle sur le long terme. Gordon a lancé, avec l'ancien secrétaire au Trésor américain, Larry Summers, le débat sur l'hypothèse d'une "stagnation séculaire" ou "permanente" parmi les économistes.

- Dans Le Monde, Martin Wolf présente de manière synthétique l'analyse de Gordon : "Dire adieu au mythe de la croissance illimitée" (08/10/2012).

- Pour un approfondissement, on pourra lire ce large extrait du chapitre 1 du livre "Croissance zéro. Comment éviter le chaos ?" (Fayard, 2015), intitulé "Ne rêvons pas, la croissance ne reviendra pas !", dans lequel les auteurs, Patrick Artus et Marie-Paule Virard, exposent les grandes lignes des articles fondateurs du débat sur la stagnation séculaire aux Etats-Unis : Extrait chap1 Croissance Zero Artus Virard (clic droit : ouvrir dans un nouvel onglet)

Sur le site Melchior, on trouvera aussi une présentation du livre "Croissance zéro".

- En complément, cet extrait du rapport annuel du Conseil Economique, Social et environnemental (CESE) sur l'état de la France en 2015 (sept. 2015) aidera à comprendre la notion de stagnation séculaire : La stagnation seculaire (clic droit : ouvrir dans un nouvel onglet)

- Les processus qui entretiennent la stagnation séculaire : un schéma de l'économiste français Michel Aglietta 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

schema_stagnation_seculaire_aglietta

- Autre question débattue parmi les économistes : le lien entre croissance et inégalités. Des inégalités fortes sont-elles sources de ralentissement ou d'accélération de la croissance ? Cet article du Monde (15/06/2015) résume les conclusions des récentes études de l'OCDE et du FMI sur cette question : "Les inégalités de revenus nuisent à la croissance".

c) Sources de la croissance, croissance potentielle : quelques illustrations graphiques

Cliquez sur l'image pour l'agrandir.

Taux de croissance annuel de la productivité horaire aux Etats-Unis entre 1891 et 2011 : De l'urgence d'une nouvelle révolution industrielle

EU_Pte_Trav_Vittori_p17

Source : J.M. Vittori, Eco-graphiques, Eyrolles, 2014

 

Evolution de la productivité globale des facteurs aux Etats-Unis et dans la zone euro entre 1995 et 2015 (indices, base 100 en 1995)

graph_Natixis_Pte_EU_ZE

Source : "La croissance va-t-elle réaccélérer indéfiniment avec les Nouvelles Technologies (avec l'intelligence artificielle) ?", P. Artus, Flash Economie n°809, 20/10/2015

 

"La cause profonde de la crise", Les graphiques de Vittori #49, Les Echos (22 mai 2014)

Visionner cette vidéo sur Dailymotion.

 

Taux de croissance annuel (%) de la productivité par tête et de la population âgée de 20 à 60 ans dans le monde

graph_Natixis_Pte et pop mondiale

 

Taux de croissance potentielle du monde (%) entre 1998 et 2015

graph_Natixis_croiss_potentielle_monde

Source : "D'où va venir dans les 15 prochaines années la croissance du Monde ?", P. Artus, Flash Economie n°808, 20/10/2015

Note : GA signifie "glissement annuel", c'est le taux de variation en % d'une période à l'autre.

 

5) Quelles alternatives au modèle de croissance économique du XXe siècle ? (3ème piste de réflexion)

a) La croissance est-elle synomyme de bonheur ?

Cette vidéo de la Cité de l'Economie et de la Monnaie a été réalisée pour l'exposition «L'économie : krach, boom, mue ?» présentée en 2013 à la Cité des sciences et de l'industrie de la Vilette. Elle montre la diversité des points de vue des économistes sur le thème de la croissance comme source de bonheur :

Visionner cette vidéo sur la Cité des sciences ou sur YouTube.

b) Croissance zéro, décroissance ou croissance verte ?

- Voici un texte qui fait le point sur les différentes alternatives au modèle de croissance cumulative et illimitée de l'après-guerre : "Croissance zéro, décroissance ou croissance verte : quel mode de développement ?" (extrait de Problèmes économiques n°2970, avril 2009)

Croissance zero, decroissance ou croissance verte (clic droit : ouvrir dans un nouvel onglet)

- Animation de Dessine-moi-l'éco : "La décroissance, une solution à la crise ?" (décembre 2014)

Visionner cette vidéo sur YouTube.

- Cet autre extrait du rapport annuel du Conseil Economique, Social et environnemental (CESE) sur l'état de la France en 2015 (sept. 2015) revient deux idées : l'existence de limites physiques et naturelles à la croissance (Rapport Meadows 1972) et la thèse de la décroissance.

Rapport Meadows et Decroissance (clic droit : ouvrir dans un nouvel onglet)

- Dans cette autre vidéo de la Cité de l'Economie et de la Monnaie, plusieurs économistes expriment leur point de vue sur les limites de la croissance (exposition «L'économie : krach, boom, mue ?»)

Visionner sur La Cité des sciences ou sur YouTube.

- Promouvoir la croissance tout en préservant le capital naturel, tel est l'objectif de la Stratégie pour une croissance verte de l'OCDEOCDE Vers une croissance verte (clic droit : ouvrir dans un nouvel onglet)

c) Au-delà de la croissance : vers une "société post-croissance"

La philosophe et sociologue Dominique Méda, dans son ouvrage "La mystique de la croissance. Comment s'en libérer ?" (Flammarion, 2013), remet en cause l'idée même de croissance comme finalité de nos sociétés (et comme solution à la crise), ainsi que la mesure du bien-être par le seul indicateur qu'est le PIB. Selon elle, la croissance est génératrice de bienfaits mais aussi de méfaits, elle est "le problème plus que la solution". Il nous faut évoluer vers une "société post-croissance", une société qui raisonne au-delà de la croissance, en s'appuyant sur d'autres indicateurs de progrès et de développement.

- Interview de Dominique Méda à propos de son ouvrage La mystique de la croissance (oct. 2013, 4mn 06)

Visionner cette vidéo sur YouTube.

- Dans cet extrait de l'émission d'Arte "Sacré croissance" (nov. 2014), Dominique Méda revient plus longuement sur l'idée de société post-croissance (vidéo 12mn 45).